LPO
BIRDLIFE
COORDONNÉES LPO TARN
Place de la Mairie
Aile du Château
BP 20027 - 81290
LABRUGUIERE
Tél : 05 63 73 08 38
Fax : 05 63 73 43 22
bouton mail  tarn@lpo.fr
OISEAUX EN DÉTRESSE
centre de soins
Téléphoner au 06.27.58.28.85
DOCUMENTS A TELECHARGER
LES GROUPES LOCAUX
GROUPE GRÉSIGNE
Activités LPO Tarn autour de la forêt de Grésigne
groupegresigne@gmail.com
GROUPE AUTAN
Activités LPO Tarn autour du bassin castrais
lpogroupeautan@gmail.com
FAUCONS PÈLERINS D'ALBI
INFORMATIONS LPO
"Pour faire partager au plus grand nombre la beauté mais aussi le respect de l'oiseau, de la nature et de l'homme"
Adhésion - Mon espace LPO
Août 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031
Septembre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30
FAUNE TARN-AVEYRON
Base de données naturalistes du Tarn et de l'Aveyron
logo visionature
Site faune-tarn-aveyron
RNR de Cambounet sur le Sor
LES REFUGES LPO
Refuges LPO
PUBLICATIONS LPO TARN
OISEAU MAGAZINE
La revue nature de la LPO
Oiseau Magazine
Page de renseignements

Oiseau Magazine
Sommaire numéro 133

Il n'est pas nécessaire d'être membre LPO pour s'abonner à L'OISEAU magazine
LES REFUGES LPO

BIODIVERSITÉ DE NOS JARDINS REFUGES : VUES DE NOS JARDINS

Pour accueillir la faune et la flore dans un jardin refuge, il suffit de préserver, d'aménager ou de créer des milieux diversifiés : une haie, une prairie fleurie, un coin d'herbes folles, une mare, un muret de pierres sèches, un tas de bois...
les idées ne manquent pas.

Certes un jardin ce n'est pas vraiment la nature. Là aussi, l'homme intervient mais sans chercher à façonner, à diriger voire à détruire ! Dans cet espace préservé des produits chimiques, la nature s'y investit avec une vitalité qui fait le bonheur de son propriétaire. Car outre l'objectif de favoriser la biodiversité par des aménagements réfléchis, le jardinier s'invente un lieu riche d'enseignements, de plaisirs et de rencontres étonnantes : une véritable école de la vie ! Lire à ce sujet l'article paru dans La Dépêche du midi du 6 juin 2010, consultable ici

Partons à la découverte de ces lieux enchanteurs...

La mare, un milieu plein de vie...

Dans mon jardin, j'ai aménagé une toute petite mare (environ 2 m2). Un trou creusé avec différentes profondeurs, une bâche plastique sur un support sableux, des galets tout autour... des aménagements tout simples. Au départ, elle était prévue pour accueillir mes fleurs préférées, les nénuphars. J'y ai ajouté d'autres plantes, des iris des marais, des linaigrettes et des pontédérias . Autour, des carex pendula aux gracieuses inflorescences, des fougères, des salicaires, des hémérocalles ... des végétaux qui apprécient la proximité de l'eau. Très rapidement, un petit peuple sauvage a pris possession de ce milieu aquatique et ma petite mare est devenue un spectacle vivant toujours renouvelé. Des demoiselles viennent pondre sur les feuilles de nénuphar en formant auparavant un magnifique coeur copulatoire. J'ai admiré des libellules se reposant sur les branches de la végétation qui l'entoure. Des grenouilles vertes se laissent observer posées sur les larges feuilles des nénuphars. De nombreux oiseaux s'y abreuvent ou se baignent car à certains endroits l'eau est peu profonde.

L'équilibre de ce mini-écosystème s'est fait tout seul. Je me contente de rajouter de l'eau du puits en été quand le niveau baisse et de limiter un peu la végétation pour éviter qu'elle envahisse et ne fasse disparaître ce mini-bassin... limiter un peu car de nombreux animaux (insectes, amphibiens) pondent sur la végétation. L'hiver, lorsqu'il gèle, je place une casserole d'eau bouillante afin de créer un trou dans la surface prise par la glace. Quelques bêtises (que j'ai faites) à éviter : introduire des poissons car ils mangent têtards et larves de libellules. Au départ, j'avais acheté une coque préformée en plastique. Un jour, j'y ai trouvé un hérisson noyé car même si c'est un bon nageur, il n'a pu sortir du bassin, les parois en étaient trop lisses. Si vous possédez ce genre d'installation, il suffit de placer une planche pour que les animaux puissent se baigner et en sortir sans encombre.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à lire l'article paru dans La Dépêche du midi du 9 mai 2010, consultable ici

E.H, heureuse propriétaire d'un refuge LPO

Aeshna cyanea - © Evelyne HABER Petite nymphe au corps de feu - © Evelyne HABER Petite mare - © Evelyne HABER

Petite mare - © Paul RODRIGUES Petite mare - © Paul RODRIGUES Petite mare - © Paul RODRIGUES

Petite mare - © Paul RODRIGUES Petite mare - © Paul RODRIGUES

Le muret de pierres sèches

Placer des nichoirs dans son jardin pour accueillir les oiseaux est un aménagement indispensable pour les propriétaires de refuges. Mais il est moins évident de créer des gîtes pour les insectes qui sont à la base d'une chaîne alimentaire indispensable aux oiseaux et au bon équilibre écologique d'un jardin. Une solution intéressante consiste à construire un muret de pierres sèches (sans mortier). Les nombreux interstices offriront un gîte favorable (protection et chaleur) à toute une microfaune. Idée pratique, construire ce mur sous la forme d'une spirale, ce qui permet d'adapter le concept à un petit jardin et apporte un plus esthétique indéniable.

Cette petite construction permet également d'intégrer toutes sortes de nichoirs adaptés aux petits animaux :
    - bûche percée et poche de sable pour les abeilles solitaires (il existe de nombreuses espèces de ces infatigables pollinisateurs),
    - nichoir à bourdons (pot en terre renversé et enterré),
    - trou d'accès à des cavités pour les crapauds, couleuvres et autres musaraignes,
    - tuiles canal empilées pour les coccinelles et les perce-oreilles,
    - et pourquoi pas un nichoir pour le troglodyte ou le rougegorge qui aime nicher près du sol.
    - Ne pas oublier de créer au pied de la spirale une petite réserve d'eau peu profonde permettant à toute une petite faune de s'abreuver.

Une fois ces divers gîtes aménagés, il s'agit de dresser le couvert avec la plantation de végétaux intéressants pour la faune : en première ligne les plantes aromatiques (lavandes, thyms, origan, bourrache, sauges, romarin...) Après tout ce travail (à réaliser de préférence en hiver), place à la contemplation : attendre la belle saison, s'asseoir confortablement et s'étonner du ballet incessant des insectes... De nombreuses découvertes et émerveillements en perspective !

Quelques vues d'une spirale aux insectes :

Spirale - © Evelyne HABER Spirale - © Evelyne HABER Spirale - © Evelyne HABER

Spirale - © Evelyne HABER Spirale - © Evelyne HABER Spirale - © Evelyne HABER
© LPO TARN
bouton mail  LPO Tarn
bouton mail  Responsable du site
Dernière mise à jour : 06/08/2019
Site conforme aux standards W3C
Valid CSS! Valid HTML 4.01!
haut de page Haut de page haut de page
L'équipe de la LPO Tarn vous remercie de votre visite
Site testé sous Internet Explorer, Firefox, Opéra, Safari