LPO
BIRDLIFE
COORDONNÉES LPO TARN
Place de la Mairie
Aile du Château
BP 20027 - 81290
LABRUGUIERE
Tél : 05 63 73 08 38
Fax : 05 63 73 43 22
bouton mail  tarn@lpo.fr
OISEAUX EN DÉTRESSE
centre de soins
Téléphoner au 05.63.35.65.07
PROCHAINE(S) ACTIVITÉ(S)
Du 20 août au 10 septembre 2017
Suivi de la migration à Roquecezière
Détails sur la page "activités"
DOCUMENTS A TELECHARGER
LES GROUPES LOCAUX
GROUPE GRÉSIGNE
Activités LPO Tarn autour de la forêt de Grésigne
groupegresigne@gmail.com
GROUPE AUTAN
Activités LPO Tarn autour du bassin castrais
lpogroupeautan@gmail.com
FAUCONS PÈLERINS D'ALBI
INFORMATIONS LPO
"Pour faire partager au plus grand nombre la beauté mais aussi le respect de l'oiseau, de la nature et de l'homme"
Adhésion - Mon espace LPO
Sorties Nature LPO
Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031
Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930
FAUNE TARN-AVEYRON
Base de données naturalistes du Tarn et de l'Aveyron
logo visionature
Site faune-tarn-aveyron
RNR de Cambounet sur le Sor
LES REFUGES LPO
Refuges LPO
PUBLICATIONS LPO TARN
OISEAU MAGAZINE
La revue nature de la LPO
Oiseau Magazine
Page de renseignements

Oiseau Magazine
Sommaire numéro 124

Il n'est pas nécessaire d'être membre LPO pour s'abonner à L'OISEAU magazine
WEEK-END du 21/23 octobre 2005 - LES OISEAUX RUPESTRES

Soirée du 21/10/2005, Penne

Tout d'abord, la LPO du Tarn tient à remercier M. Maurice Boyer, Maire de Penne et Conseiller Général du Tarn pour le prêt gracieux de la salle polyvalente de Penne.

Ce soir là, nombreuses étaient les personnes présentes, dans la salle polyvalente de Penne : une soixantaine et parmi elles, de nombreux spécialistes passionnés d'ornithologie et de la nature : M. Jean-Claude Capel, membre de la société de science naturelle de Montauban, M. Jean-Claude Issaly, spécialiste de la dynamique des populations de faucon pèlerin dans la vallée de l'Aveyron, M. Christian Aussaguel, ornithologue et photographe animalier spécialiste de la montagne noire, M. Gérard Bisme, naturaliste et photographe animalier suivant les populations de Pèlerin et de Grand-duc dans la vallée de l'Aveyron.

La soirée débutât par une présentation générale des oiseaux des falaises ou rupestres, commentée principalement par M. Jean-Claude Issaly. D'intéressants graphiques fournis par M. Issaly sur la dynamique des populations de Pèlerin depuis 20 ans dans la vallée de l'Aveyron furent commentés à ce moment. Cette présentation fut suivie par un petit film visant à mesurer la vitesse que peut atteindre un faucon pèlerin en vol piqué…et c'est à la vitesse surprenante de 389 km/h que ce faucon peut fondre sur ses proies !

Puis, les magnifiques diapos de faucon pèlerins, prêtées et commentées par messieurs Aussaguel et Bisme, furent projetées avec de nombreux détails et termes techniques sur ces oiseaux passionnants ! Les néophytes auront pu apprendre les termes de lardoire (lieu de prédilection où le faucon plume ses proies), forme (c'est le nom donné à une femelle rapace), tiercelet (nom donné à un mâle rapace, qui est d'un tiers plus petit que la femelle), buffeter (c'est le fait pour un faucon, de frapper sa proie en plein vol à l'aide de ses avillons), avillons (ongle du pouce du doigt postérieur), lier (se dit du faucon qui, arrête la proie qu'il chasse ou la tient au sol, à l'aide de ses serres).

La soirée se termina avec la projection d'un film très bien tourné et réalisé sur la vie d'un couple de Pèlerin, d'un Grand-duc et de corbeaux. La vie des Pèlerins fut passée en revue depuis la défense du territoire, la recherche d'un endroit où nicher, la parade nuptiale, l'élevage des jeunes jusqu'à l'émancipation de ces derniers. Le film met très bien en évidence le fait que le grand-duc prédate bel et bien les faucons pèlerins.

Sortie du 23/10/2005, St Antonin Noble Val, roc d'Anglars

Le groupe avait rendez-vous près du point de vue du roc d'Anglars, le doute s'empara des observateurs quand ils découvrirent le panorama caché derrière un épais manteau de brouillard. Verraient-ils des oiseaux, alors qu'une nappe ouatée cachait falaises, buissons et rivière ? En tous les cas il était possible d'entendre la cacophonie aisément reconnaissable d'une bande de Choucas des Tours ! Ce serait déjà ça de pris ! Mais bientôt, sous le coup de 10h30, la satisfaction remplaça le doute quand le manteau blanc s'effilocha pour laisser apparaître le magnifique panorama, avec St Antonin Noble-Val trônant au loin.

Les observateurs purent apercevoir les choucas des tours au nombre de 15, allant et venant entre différentes corniches réparties sur la falaise ! Puis, Claude Pichel incita tout le monde à chercher le tichodrome échelette promettant au découvreur un verre de jus de pomme ! Tous les observateurs prirent alors les jumelles, scrutant les parois de la falaise pour découvrir cet oiseau discret et si caractéristique ! Sitôt dit, sitôt fait ! Un : " ça y est j'en ai un " se fit entendre ! Par contre ce fut plus difficile d'indiquer précisément où ce dernier se situait pour que tout le monde puisse en profiter. Collé et immobile comme il était, il n'était pas facile à voir ! Mais il se trahit quand il bougea et voleta plus loin. Par la suite, il fut plus évident d'admirer le carmin de ses ailes quand deux oiseaux passèrent plus près du point de vue ! Les tichodromes échelettes étaient au nombre de deux ! Sur les coups de 11h00 le soleil fit même son apparition, éclairant les parois de ses rayons dorés.

Claude lança alors un nouveau défi, cette fois il voulait que les observateurs repèrent le fameux faucon pèlerin. Peu de temps après un faucon pèlerin fut aperçu, posé sur une branche morte surplombant le vide, assez loin de l'endroit où le groupe se situait. A cette distance impossible pour les gens présents de dire si c'était une forme ou un tiercelet malgré les explications du vendredi soir. Le faucon ne bougea quasiment pas de " sa " branche tout au long de la matinée, ainsi tous purent l'admirer à loisir dans les longues vues.
Voyant ces deux premiers défis accomplis, Claude en lança un troisième : voir l'accenteur alpin mais ce dernier n'était pas au rendez-vous ou il était très bien caché.
Il fut possible de voir également des pinsons des arbres, au nombre de huit, et d'entendre de nombreuses autres espèces : rouge-gorge, fauvette mélanocéphale, roitelet triple bandeau, grand corbeau et mésanges charbonnières.

Marie-luc, LPO Groupe Grésigne

© LPO TARN
bouton mail  LPO Tarn
bouton mail  Responsable du site
Dernière mise à jour : 01/08/2017
Site conforme aux standards W3C
Valid CSS! Valid HTML 4.01!
haut de page Haut de page haut de page
L'équipe de la LPO Tarn vous remercie de votre visite
Site testé sous Internet Explorer, Firefox, Opéra, Safari