Revenir à Préserver

La ZPS Forêt de Grésigne

Départements : Tarn (78%), Tarn-et-Garonne (22%)
Communes du Tarn : Castelnau-de-Montmiral, Itzac, Labarthe-Bleys, Larroque, Marnaves, Milhars, Montrosier, Penne, Puycelsi, Roussayrolles, Saint-Beauzile, Sainte-Cécile-du-Cayrou, Saint-Michel-de-Vax, Tonnac, Vaour.
Communes du Tarn-et-Garonne : Bruniquel, Cazals, Féneyrols, Saint-Antonin-Noble-Val.

ZONE DE PROTECTION SPECIALE « FORET DE GRESIGNE ET ENVIRONS »

Qu’est ce que Natura 2000 ?

L’érosion actuelle de la biodiversité est marquée par la vitesse de disparition d’espèces végétales et animales sans précédent dans l’histoire de l’évolution. Afin d’enrayer ce déclin, l’Europe a créé en vertu des Directives « Oiseaux » de 1979 et « Habitats » de 1992, un réseau écologique communautaire dénommé : réseau Natura 2000. Ce réseau est constitué des Zones de Protection spéciale (ZPS) désignées au titre de la Directive « Oiseaux » et des Zones Spéciales de Conservation (ZSC) désignées au titre de la Directive « habitats ». Sur ces sites, chaque état européen s’engage à assurer le maintien, voire la restauration des milieux et des espèces les plus fragiles, en tenant compte des exigences économiques, sociales et culturelles d’un territoire.

Le site Natura 2000 « ZPS Forêt de la Grésigne et environs » bénéficie d’un programme d’actions et d’animation dont la mise en œuvre a été confiée à la Chambre d’Agriculture du Tarn et la Ligue pour la Protection des Oiseaux du Tarn. Ce site s’étend sur 27 700 ha et 19 communes (15 dans le Tarn et 4 dans le Tarn-et-Garonne). Il a été classé « Natura 2000 » pour sa richesse en espèces d’oiseaux et plus particulièrement pour la présence de 15 espèces emblématiques, considérées comme rares au niveau européen.

Parmi ces espèces, on distingue principalement :

– les espèces typiques des falaises : Faucon pèlerin, Grand-duc d’Europe et Martinet à ventre blanc ;

– les espèces des milieux forestiers : rapaces (Circaète Jean le Blanc, Aigle botté, Bondrée apivore, Milan noir, Milan royal) et Pic mar ;

– les espèces liées aux prairies : Pie-grièche écorcheur et Alouette lulu.

Pour favoriser la conservation de ces oiseaux, il est important de :

– les faire connaître au plus grand nombre parce qu’on protège bien ce que l’on connaît bien;

– maintenir l’élevage extensif sur le site car les prairies sont des territoires de chasse pour la plupart des espèces ;

– trouver un équilibre entre le développement de l’escalade et la préservation des espèces rupestres sensibles au dérangement ;

– gérer la forêt en tenant compte des zones de nidification des oiseaux forestiers ;

– suivre les populations et leurs sites de nidification afin d’adapter ou mettre en place les mesures de conservation.

Afin de répondre à tous ces enjeux, un certain nombre d’actions ont déjà été mises en œuvre:

Une démarche concertée entre grimpeurs et ornithologues : Conscients des enjeux et soucieux de respecter ce patrimoine naturel remarquable, les Comités du Tarn et du Tarn-et-Garonne de la Fédération Française de Montagne et d’Escalade (FFME) et les clubs locaux d’escalade ont signé avec la Ligue pour la Protection des Oiseaux du Tarn une « charte de bonnes pratiques » en février 2012.

Etude et mise en œuvre d’un programme d’actions de neutralisation des lignes électriques moyennes-tension :Les lignes électriques aériennes moyennes (HTA) et hautes tensions (HT et THT) représentent un réel danger pour l’avifaune, notamment chez les rapaces. Les risques sont de deux ordres : la collision contre les câbles, qui engendre la plupart du temps des fractures aux ailes, et l’électrocution. Les cas d’électrocutions sont fréquents dans le département du Tarn. Pour tenter de remédier en partie au problème, la LPO Tarn et ERDF ont engagé un partenariat depuis le début des années 1990. Il consiste notamment à recenser les zones réputées les plus dangereuses. Ce groupe de travail se nomme aujourd’hui, Conseil National Avifaune (CNA), auquel la LPO Tarn participe activement.

Mesures agri-environnementales en faveur des éleveurs : Les agriculteurs qui exploitent des parcelles sur le site Natura 2000 peuvent s’engager, au travers d’un contrat, à appliquer des mesures de gestion favorables à la biodiversité.

Télécharger le dépliant sur la ZPS : ZPS_Depliant_expo
Télécharger le bulletin n°1 : ZPS_bulletin_n1
Télécharger le bulletin n°2 : ZPS_bulletin_n2
Télécharger le dépliant escalade : ZPS_escalade_depliant