Category: Actualités

La biodiversité sacrifiée sur l’autel de la crise agricole

Le Premier Ministre a annoncé plusieurs mesures d’urgence destinées à calmer la colère des agriculteurs français. Une partie d’entre elles ne vise qu’à affaiblir les réglementations environnementales en faveur de la préservation de la biodiversité, pourtant aucunement responsables de la détresse paysanne, en revenant sur les rares avancées écologiques dans le secteur agricole sous la pression de l’agro-industrie.

En mai 2023, une étude du CNRS mettait en évidence la disparition des oiseaux des champs en Europe, qui ont perdu 60 % de leurs effectifs en à peine quarante ans, soit 800 millions d’oiseaux en moins. Au-delà des oiseaux, c’est en réalité toute la chaine du vivant qui s’est effondrée dans nos campagnes depuis la deuxième guerre mondiale, victime des pesticides, du remembrement et de la mécanisation à outrance, au nom de l’indépendance alimentaire. Or, dans un texte publié en juin 2023, plus de 3 000 scientifiques démontraient que notre souveraineté alimentaire est désormais surtout menacée par le changement climatique et l’effondrement de la biodiversité, essentielle pour la fertilité des sols et la pollinisation de nombreuses cultures.

Pour lire la suite de l’article sur le site de la LPO France : cliquez ici.

Busard en danger – Agissons pour le protéger !

Busard des roseaux © Nicolas

En 20 ans, les Busards cendrés ont perdu près d’un tiers de leurs effectifs en France et pour les Busards Saint-Martin, ce chiffre atteint les 70 % ! C’est pour endiguer ce déclin et maintenir, voire accroitre leur population qu’il nous faut absolument renforcer nos actions de protection des nichées !

Le piège écologique

Inféodés aux milieux ouverts, les busards sont les seuls rapaces diurnes à nicher à même le sol en France. Alors qu’ils privilégiaient autrefois les milieux naturels, plus de 90 % des couples de busards cendrés se reproduisent aujourd’hui dans les champs, véritable piège pour les jeunes. En effet l’avancée significative des dates de moissons condamne inexorablement les poussins alors encore incapables de s’envoler : ils sont happés par les engins agricoles, sans aucun moyen d’en réchapper. La situation est alarmante et les projections sont sans ambiguïté : ces espèces sont condamnées à disparaître du territoire français si aucune protection n’est mise en œuvre !

Pour litre la suite de l’article, cliquez ICI.

Voir la vidéo : ICI.

OPÉRATION TOURNESOL BIO !!!

Comme chaque année, la LPO du Tarn organise, à l’adresse de ses adhérent(e)s et des propriétaires de Refuges LPO, une vente de graines de tournesol bio produit dans le Tarn. En achetant des sacs de tournesol, vous soutenez les actions de la LPO du Tarn (bénéfice de l’opération pour le centre de soins), vous aidez les oiseaux de nos jardins et vous apportez votre soutien à l’agriculture biologique et à la production locale. 

Télécharger le bon de commande.

Lire la suite

Mobilisez-vous pour sauver les dauphins

Avant le 28 septembre, participez à la consultation publique pour exiger de véritables mesures de protection des dauphins.

Crédit photo : E. Meheust / PELAGIS

Dans une décision historique rendue le 20 mars 2023, le Conseil d’État a enjoint à l’État de mettre en place dans un délai de 6 mois des périodes d’interdiction des pratiques de pêche responsables des captures de dauphins dans le Golfe de Gascogne. Le Secrétariat d’État à la mer vient donc de présenter un projet d’arrêté pour se conformer à ce jugement.

Problème : les mesures proposées sont très insuffisantes pour atteindre l’objectif d’empêcher les dauphins de disparaître des côtes françaises.

Vous avez jusqu’au 28 septembre pour participer à la consultation publique et vous opposer à ce projet d’arrêté en envoyant un mail argumenté à l’adresse suivante : consultations-spmad@developpement-durable.gouv.fr

Lien vers l’article complet sur le site de la LPO France.

Des proies aux prédateurs : impact du plomb dans les Pyrénees

Au sein des écosystèmes terrestres réside un équilibre complexe entre les proies, leurs prédateurs et l’habitat dans lequel ils évoluent. Ces interconnexions sont à la base du fonctionnement des réseaux trophiques et jouent un rôle essentiel dans l’évolution des populations animales. Malheureusement, ces liens rendent également les espèces plus sensibles aux impacts en cascade engendrés par les activités humaines. A ce titre, les carnivores situés au sommet de la chaîne alimentaire subissent de plein fouet les dommages causés sur les espèces de plus bas rangs trophiques. Tandis que l’intoxication massive des Milans royaux par les rodenticides dans les années 90 reste aujourd’hui l’un des empoisonnements indirects le plus tristement célèbre du territoire, de nombreuses conséquences des activités humaines sur les rapaces demeurent méconnues.
Lire la suite