Droit de réponse

Allain Bougrain Dubourg était l’invité de France 5 ce mercredi 25 novembre 2020 pour un droit de réponse au président de la FNC. Lors d’une précédente émission le président de la FNC avait violemment attaqué la LPO.

Pour ceux qui n’ont pas pu voir cette émission vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour voir la prestation du président de la LPO. Cliquez ICI.

Opération Local Friday avec Biocoop annulée

Une opération “Local Friday” (en opposition au Black Friday) à l’initiative des magasins Biocoop du Tarn devait se tenir les 27 et 28 novembre pour inciter les gens à acheter local et bio et soutenir les actions en faveur de l’environnement. La marge réalisée ces jours-là sur les produits locaux auraient été reversée au centre de soins de la LPO Tarn.

En raison de la crise sanitaire, cette opération est malheureusement annulée mais un report à l’année prochaine est possible. En attendant, vous pouvez toujours continuer à acheter local, et, si vous souhaitez soutenir les actions de notre centre de soins, vous avez la possibilité de faire un don. Pour cela, rendez-vous à la rubrique “Agir avec nous” puis “Faire un don” de notre site internet.

Merci pour votre soutien !

Victoire : le Danemark annonce l’interdiction totale du plomb dans les munitions de chasse

©Anton Gundersen Lihn, BirdLife Danemark

C’est finalement arrivé: le Danemark a annoncé une interdiction totale du plomb dans les munitions de chasse. Le ministère danois de l’Environnement et de l’Alimentation et l’Association danoise des chasseurs en ont fait l’annonce ensemble. Après une période de transition, l’interdiction sera pleinement mise en œuvre en 2023.

Lire la suite

Lagopède alpin : victoire juridique amère

© Photo David Allemand

Le tribunal administratif de Grenoble a rétrospectivement annulé les arrêtés autorisant la chasse du lagopède alpin pour la saison 2019 en Isère, Savoie et Haute-Savoie. Malheureusement, les oiseaux ont depuis été tués.

 

 

Lire la suite

Interdiction de se promener en période de confinement sauf pour certains chasseurs…

 

 

Alors que des millions de français sont confinés et ne peuvent pas se promener à plus d’un kilomètre de chez eux, à juste titre s’agissant de réduire la mise en danger des populations, quelques dizaines de milliers d’entre eux ont pourtant été autorisés à se rendre dans la nature sous prétexte d’absolue nécessité de régulation des espèces susceptibles de causer des dommages. Mais quelle était l’urgence dans la plupart des cas au regard d’une crise sanitaire sans précédent ? La LPO et l’ASPAS saisissent la justice.

Lire la suite